MOT MACUMBA : Aimé Césaire

Nous avons reçu ce sujet qui était une matérialisation du poème "Mot Macumba" d'Aimé Césaire sous forme d'animation.

Nous étions libre de choisir l'esthétique et la durée de l'animation cependant nous devions interpréter tous les vers du poème dans notre animation.

Étape 1 : Déterminer la cible.

J'ai choisis de m'intéresser aux enfants, aux jeunes enfants, car dans mon enfance à l'école les professeurs nous apprenaient des chansons, des poèmes et des poésies.

C'était assez amusant car inconsciemment on apprenait des œuvres de grands artistes, ça nous permettait d'être initiés à l'école sous forme de jeu.

Et c'est dans cette esprit que j'ai souhaité développer mon animation, il a fallut s'adapter à notre ère qui est celui du numérique et de ce fait s'adapter au fait que les enfants d'aujourd'hui passent beaucoup de temps devant un écran à visionner des dessins animés.

Alors, je me suis dis qu'allier le poème à une histoire sous forme de dessin animé serait un moyen de captiver les enfants et de les apprendre de manière inconsciente le poème d'Aimé Césaire.

Étape 2 : Recherche de l'esthétique.

J'adore tous ce qui se rapporte à la civilisation amérindienne, les motifs et les objets etc... J'adore les spectacles de marionnette, j'admire la capacité du marionnettiste à raconter une histoire grâce à elle.

Étant antillais, je viens d'une île pluri-culturelle et cette mixité culturel à fini par créer une identité forte à la Martinique qui possède au final grâce à cette diversité sa propre culture.

Alors, j'ai décidé de prendre un parti pris en choisissant une esthétique inspirée des motifs amérindien.

Étape 3 : L'histoire.

Pour permettre aux enfants de s'accrocher à l'animation, j'ai dû m'intéresser aux goûts des enfants.

J'ai constaté qu'ils affectionnent les dessins animés où l'on raconte l'histoire d'un ou de plusieurs aventuriers.

J'ai aussi remarqué qu'ils ne portaient pas vraiment d'attention quant aux spécificités de l'aventurier, qu'il puisse utiliser des supers-pouvoirs ou pas cela leur importait peu.

J'ai vite compris qu'ils ne s'intéressaient principalement qu'à la richesse du décor de par ses couleurs et ses mouvements, alors j'ai choisis des aventuriers très simples, sans pouvoir, sans spécificité : Les messieurs M.O.T. .

Ces messieurs très gentils partent à l'aventure et nous, spectateurs, nous suivons leurs périples.

Après avoir défini l'univers dans lequel nous suivrons les aventures des Messieurs M.O.T., c'est déroulé l'étape d'animation, post-production...

J'ai l'honneur de vous présenter mon hommage à ce grand homme Aimé Césaire par mon interprétation du poème "Mot Macumba".